Quelle montre GPS pour pratiquer votre running ?

Pour un coureur, qu’il soit amateur ou professionnel, les chaussures et la montre GPS sont des accessoires indispensables pour pratiquer le running. Cette dernière permet de contrôler ses performances et retrouver son chemin si besoin. Face à la diversité de l’offre de montres GPS sur le marché, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir la montre GPS adaptée à vos besoins.

Pourquoi opter pour une montre GPS pour faire du running ?

Une montre GPS ne sert pas uniquement à regarder l’heure. En effet, par rapport à une montre classique, elle offre de nombreux avantages pour les sportifs qui préfèrent s’entraîner seuls. Elle est notamment utilisée dans la pratique sportive, pour le fitness, le running, le cardio, etc.

Une montre GPS vous permet entre autres de :

  • Calculer les calories dépensées

La majorité des montres GPS sont capables d’indiquer le nombre de calories que vous avez dépensées pendant votre séance de running. La précision est plus ou moins fiable. Certains accessoires plus sophistiqués peuvent vous révéler le pourcentage de graisses que vous avez brûlé.

  • Suivre l’évolution de vos performances

Votre montre GPS sera votre partenaire virtuel. Grâce à cet équipement, vous avez la possibilité de consulter l’historique de vos performances et suivre votre évolution.

  • Programmer le cardio selon votre type d’entraînement

Une montre GPS dispose d’une fonction de programmation pour calculer votre cardio sur un temps d’entraînement prédéfini. Vous pouvez également le programmer pour une séance d’entraînement en fractionné ou en intervalles.

  • Suivre votre condition de santé

En dehors de la pratique sportive, l’un des avantages d’avoir une montre GPS c’est que vous pouvez suivre votre condition de santé. En effet, grâce à votre montre running, vous disposez des informations essentielles concernant votre état de santé.

  • Définir un parcours et vous orienter

La fonction GPS de ce type de montre est utile pour un coureur. Non seulement vous pouvez définir en amont votre parcours ou votre zone de travail, mais elle facilite également votre orientation. Comme quoi, il n’y a pas que les sportifs qui peuvent se procurer une montre GPS.

Montre GPS running : les marques de référence

 

Les grandes enseignes proposant des montres GPS aussi performantes les unes que les autres ne sont plus à présenter. Cependant, de plus en plus de nouvelles marques font leur apparition sur le marché et offrent un excellent rapport qualité/prix. Il est d’ailleurs fort probable de dénicher des montres GPS dont les prix sont très compétitifs, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

De manière non exhaustive, voici les marques de référence en matière de montre GPS running :

  • Polar
  • FitBit
  • Tom Tom
  • Samsung
  • Garmin
  • Suunto

Vous trouverez plus d’informations sur les marques et les modèles de renoms en matière de montre GPS de running sur le site muscle-up.fr.

Les meilleures montres GPS pour débuter en course à pied

Pour débuter dans l’univers de la course à pied, il est évident qu’il est important de disposer de la meilleure montre GPS. Voici donc une sélection de quatre modèles qui vous permettront de commencer le running efficacement et suivre votre évolution et vos performances :

  • Coros Pace 2: le meilleur modèle en termes de rapport qualité/prix
  • Suunto 7: une montre connectée avec une cartographie intégrée
  • Polar Vantage M: dispose de plusieurs fonctionnalités d’entraînement
  • Garmin Forerunner 45: l’expérience Garmin à un prix réduit

Comment choisir sa montre GPS de running ?

Il existe une panoplie de modèles de montre GPS de running sur le marché et sur internet. Pour faire le bon choix, certains paramètres doivent être pris en compte. C’est ce que nous allons d’ailleurs vous détailler dans les lignes suivantes :

  • Les fonctionnalités

Au-delà du prix, l’un des critères à prendre en compte avant d’acheter une montre GPS pour le running est l’option proposée par l’accessoire. En effet, chaque modèle propose des fonctionnalités différentes qu’il faut bien vérifier.

Si vous débuter la course pieds, inutile d’opter pour un modèle haut de gamme. Néanmoins, gardez en tête qu’une montre doit se garder plusieurs années. Pensez donc à choisir un modèle qui vous permet de suivre vos progressions : notification, programmation d’entraînements, etc.

  • La facilité d’utilisation

Bien que les fonctionnalités d’une montre GPS de running soient importantes, notamment pour les coureurs professionnels, elles peuvent vite devenir un véritable casse-tête pour les débutants. Si vous faites partie de ces derniers, pensez à opter pour un modèle simple d’utilisation.

  • L’autonomie

Un autre paramètre à ne pas négliger lorsqu’on achète une montre GPS de running, c’est l’autonomie de la batterie. Plus le modèle propose de nombreuses fonctionnalités, plus il est énergivore. Renseignez-vous sur l’autonomie de la montre pour vous éviter les mauvaises surprises lors de vos séances d’entraînement.

  • Les options supplémentaires

Certains modèles sont beaucoup plus sophistiqués que d’autres et peuvent intégrer des options supplémentaires pour vous accompagner au quotidien. Ceinture cardio compatible, cardio lié au poignet, musique au poignet, autant d’options que vous pouvez avoir dans une seule et unique montre. Toutefois, il est à noter que celles-ci ne sont pas très utiles pour les débutants.

Pour quels sports viser une bonne couverture santé ?

Tout le monde le sait, faire du sport est excellent pour la santé. Cela permet de travailler le souffle, de régler des problèmes de stress et de sommeil, et de garder la ligne.

La pratique d’une activité sportive régulière est, à ce titre, fortement recommandée par les différentes instances de santé.

Cependant, certains sports présentent un risque non négligeable et doivent être pratiqués en prenant des précautions telles qu’un encadrement par un professionnel.

Voici quelques sports à risques pour lesquels la souscription à une mutuelle de santé de qualité est fortement recommandée.

Les sports à risque de montagne

Si vous souhaitez pratiquer un sport à risque de montagne, il est recommandé de souscrire à une bonne complémentaire de santé car des accidents plus ou moins graves peuvent arriver rapidement.

En hiver, vous pouvez être victime d’une avalanche ou d’une tempête de neige, qui peuvent être mortelles, sans compter les chutes et blessures.

Qu’il s’agisse de randonnée ou de sports de glisse tels que le ski, le snowboard ou le surf, la pratique d’un sport de montagne nécessite des précautions quel que soit votre niveau :

Si vous vous éloignez des pistes, équipez-vous de chaussures antidérapantes, et d’un kit de survie dans votre sac : eau, antidouleur, matériel pour compresser une plaie.

N’oubliez pas de prévenir une personne référente à votre départ et à votre arrivée : si elle ne vous voit pas après l’heure prévue elle pourra prévenir les secours.

Vérifiez que votre téléphone est chargé au maximum et qu’il résiste bien au froid.

Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de pratiquer autant que possible ces sports en groupe, ou de vous faire accompagner par un guide expérimenté.

 Les sports mécaniques

Là encore, il est fortement recommandé de ne pas pratiquer seul et de privilégier la pratique en groupe : idéale pour les amateurs de sensations fortes, la pratique sportive de la moto ou de la voiture représente un risque réel.

L’équipement joue un rôle fondamental dans la pratique de ce sport. Pour un motard, un casque adapté, un blouson à coque et des gants homologués peuvent être vitaux.

Sur route, n’oubliez pas que vous êtes tenu d’utiliser votre feu de croisement de jour comme de nuit.

Certes, remonter les files à moto est désormais autorisé par la loi. C’est même l’un des grands avantages de la moto puisque cela permet d’éviter les embouteillages.

Pour autant, cette spécificité impose des précautions élémentaires : réduire sa vitesse au préalable (50 kilomètres heure maximum), et ne pas la modifier durant le dépassement pour ne pas induire l’automobiliste dépassé en erreur.

Ne pas dépasser par la droite.

Signaler sa volonté de dépasser en amont, car les automobilistes apprécient parfois mal la distance à laquelle est situé le deux roues.

Parapente, parachutisme

Le parapente et le parachutisme représentent des risques lorsqu’ils sont exécutés sans tenir compte des précautions les plus élémentaires.

Dans la pratique de ce sport, vous serez très certainement encadrés par un professionnel qui vous fera un briefing de quinze minutes. Il vous donnera toutes les indications nécessaires pour pratiquer en respectant toutes les précautions. Par la suite, il vous fera peut-être répéter quelques-unes des positions de sécurité. Soyez attentif et vigilant à ses explications. Restez calme dans l’avion et repliez les jambes légèrement pour préparer l’atterrissage.

Comment combiner exercices de cardio et rameur ?

Le rameur fait sans doute partie des appareils les plus recommandés par les coachs en fitness pour affiner ou sculpter le corps. Son utilisation est entièrement sécurisée et sa facilité d’utilisation profite aux sportifs. Cet appareil de musculation sollicite le haut du corps à environ 40% et les jambes à plus de 50%. Il y a de quoi travailler l’ensemble de la musculature et obtenir un résultat harmonieux.

Qu’est-ce qu’un rameur ?

Il s’agit d’un appareil de cardio-training permettant d’imiter les mouvements de l’aviron. À l’origine, le rameur a été entièrement dédié aux athlètes qui souhaitent poursuivre la pratique de leur sport préféré durant les périodes d’intempéries. Peu à peu, son utilisation s’est démocratisée, le classant parmi les meilleurs appareils de fitness dans le monde.

Servant à éliminer les graisses et à garder la forme, le rameur a longtemps été considéré comme l’appareil cardio-training par excellence. Il n’y a rien de mieux pour augmenter son endurance et s’échauffer avant la musculation.

À noter qu’il en existe notamment trois types, à savoir :

  • Le rameur latin ;
  • Le rameur scandinave ;
  • Le rameur à tirage central.

Le coût de cet appareil est compris entre 150 à 2 500€ selon la qualité et la marque. Afin de faciliter son rangement, il se décline en modèles pliables. Il occupe ainsi peu de place et peut être sorti du placard au moment voulu. Pour en trouver à bon prix, cliquez ici.

Comment s’exercer au rameur ?

D’abord, il convient d’adopter la bonne posture, car une position inadaptée pourrait effectivement amener à faire de faux mouvements ou éventuellement ralentir les effets de l’entraînement sur le long terme. Il faut s’asseoir sur la plateforme le dos bien droit, en gardant les épaules abaissées et en plaçant les genoux en parallèle. Vous pouvez ensuite entamer votre entraînement et accélérer le rythme au fil des exercices.

Comme cité au début, le mode de fonctionnement de cet appareil de fitness est relativement simple. De plus, il propose une séance complète qui sollicite l’ensemble du corps, ce qui n’est par exemple pas le cas du vélo elliptique. La majorité des articulations du corps travaillent au cours d’une séance de rameur basique.

Des mouvements combinés

Il peut arriver que l’utilisateur s’ennuie, étant donné les mêmes mouvements qui se répètent à chaque séance. Cet appareil de fitness travaille les muscles cardiovasculaires. De ce fait, il s’utilise au moins pendant 45 minutes par séance. Les gestes se répètent donc plusieurs fois, entraînant ainsi une certaine lassitude et l’envie de stopper l’entraînement.

Pour éviter de ranger ce petit bijou au placard, des mouvements alternatifs peuvent être réalisés avec. Cette solution consiste à déterminer les parties du corps à travailler comme les bras, l’abdomen ou la taille. Pour renforcer le dos par exemple, le rameur basique peut être appuyé par un autre exercice adapté. Il est aussi possible de se servir de la plateforme pour travailler les abdominaux en s’asseyant dessus et en élevant les jambes à 60°.

Les utilités du rameur sont multiples. Il suffit de l’exploiter de toutes les manières possibles en faisant parfois preuve d’imagination.

S’exercer en salle ou à domicile

La pratique du rameur peut aussi bien s’effectuer en appartement qu’en salle. La fréquence d’utilisation doit être de 3 séances par semaine. Il s’agit également d’un excellent moyen de s’exercer au sport sans s’ennuyer. D’ailleurs, des relations peuvent se tisser entre les sportifs de la même salle autour de la pratique de cet exercice.

Afin d’assurer la surveillance de vos dépenses en calories sur le rameur, n’hésitez pas à utiliser une montre pour running à chaque séance. Cet accessoire peut paraître inutile, mais il permet de suivre le rythme cardiaque et la vitesse moyenne d’exécution des mouvements du rameur. En outre, ce dispositif est capable de compter les calories brûlées tout au long de la séance. Il peut toutefois coûter assez cher en fonction des technologies utilisées pour sa conception et ses différentes options.

Cependant, la montre cardio aide à mesurer les performances, ce qui s’avère particulièrement utile si l’on veut espérer voir des résultats sur le long terme. Pour en choisir un modèle de bonne qualité, il suffit de se rendre sur un site spécialisé en accessoires de sport.